Sélectionner une page

Architecture et construction à distance

par | Août 26, 2020 | Architecture, Bâtiment, Design, R3Dstudio, Tendances | 0 commentaires

La crise sanitaire que nous traversons a provoqué une série de changements dans la plupart des professions et métiers. L’un des domaines les plus dynamiques, malgré l’état actuel du monde, a été le domaine de la construction et de l’architecture. Il faut considérer que le secteur de la construction fait partie de ceux qui n’ont pas arrêté (depuis longtemps) son activité pendant les mois d’enfermement ou de quarantaine dans plusieurs pays du monde. Pour continuer à fonctionner, ce secteur a dû se conformer aux exigences de mesures de sécurité pour lutter contre le virus, données dans le monde entier par chacun des gouvernements, qui dans la plupart des cas ont rendu difficile la réalisation d’un travail. Dans la plupart des cas, le personnel a dû être réduit et, avec cela, les délais et les coûts de production ont été allongés et augmentés.

Il est également vrai que ce secteur sera plus touché dans les mois à venir après la crise sanitaire, car les travaux qui sont encore en cours actuellement sont ceux qui étaient déjà en cours avant la mise en quarantaine. Autrement dit, il est possible que moins de projets de construction urbaine et architecturale soient réalisés et que les projets dans le secteur de l’immobilier de luxe (maisons de plage, maisons de campagne, loisirs, etc.) diminuent en raison du fait que les clients ne peuvent pas se déplacer pour visualiser la réalisation physique de la propriété de leurs rêves. C’est une réalité que déjà le secteur et ses professionnels : architectes, concepteurs, chefs de projet, ingénieurs et autres ont dû prendre en considération avec des solutions à distance -même avant la pandémie- et qui se sont imposés avec du travail à distance, ou du télétravail en ces mois d’isolement social.

Architecture distante (Source: Outalent)

Les cabinets d’architecture, les centres d’études et les concepteurs indépendants ont pu en apprendre davantage au cours de ces mois dans leurs pays respectifs sur l’utilisation d’outils informatiques tels que des applications et des programmes qui facilitent la gestion des tâches, étant enregistrés et partagés pour être consultés par tout membre de leur équipes respectives. Cela a facilité la communication avec eux, mais aussi avec leurs clients internes et externes, notamment grâce à la visioconférence. Des équipements plus sophistiqués dotés d’outils plus sophistiqués ont même permis de faire des visites des bâtiments à distance, à travers des vidéos et des photos, résolvant ainsi les doutes au moment des ingénieurs ou des ouvriers en charge, économisant du temps et des frais de déplacement.

Il semble que l’utilisation de la technologie dans le monde de la construction ait été utilisée depuis toujours, mais la vérité est que, au cours des 75 dernières années, la productivité grâce à l’utilisation de la technologie a augmenté jusqu’à 1 500% dans les domaines de la construction, agriculture, fabrication et vente au détail, mais pas dans la construction, qui est restée presque la même. Pour cette raison, en ce XXIe siècle que surgit un nouveau domaine appelé « Construction Technology » (ConTech) qui vise à amener le monde de la construction et de l’architecture (et donc du design) à l’automatisation (application de machines ou procédures automatiques dans la réalisation d’un procédé ou dans une industrie).

L’avenir de la construction (Source: Constructive Magazine)

L’une des avancées technologiques les plus connues dans le monde de l’architecture et de la construction aujourd’hui est la modélisation des informations du bâtiment (BIM). La modélisation des informations du bâtiment est le processus de génération et de gestion de données dans un bâtiment à l’aide d’un logiciel de modélisation dynamique tridimensionnelle en temps réel pour réduire la perte de temps et de ressources dans la conception et la construction. Le BIM en tant qu’outil peut aider les chefs de projet, les concepteurs ou les architectes à prendre de meilleures décisions à chaque étape de la construction, et en ces temps de coronavirus, il augmente la sécurité sur le lieu de travail en évitant les contacts sociaux.

Et comment seront les bâtiments dans le futur, dans les années à venir ? Les spécialistes du domaine soulignent que la tendance sera aux espaces multifonctionnels pour les maisons et les bureaux, et aux environnements avec des conditions d’hygiène optimales pour les espaces publics. Pour cela, l’utilisation de la technologie dans la guerre contre la contagion du virus sera essentielle, l’un des protagonistes étant la domotique, qui s’entend comme l’ensemble des techniques d’automatisation permettant l’optimisation de l’électricité, de la sécurité et du confort dans les complexes d’habitation. Ce qui facilitera l’accès et, à son tour, aidera à ralentir la propagation du virus sur les surfaces solides.

Domotique (Source: Dormakaba)

Alors que les bâtiments publics devraient avoir des espaces plus larges et des mécanismes de contrôle d’accès numérique tels que la reconnaissance faciale et les commutateurs automatiques pour éviter les contacts physiques et les objets inutiles. Les centres de divertissement et les espaces libres tels que bars, restaurants, discothèques, cinémas, théâtres, parcs, stades, etc., doivent avoir un certificat sanitaire et respecter des protocoles de biosécurité pour mettre en œuvre de nouvelles constructions en accord avec ces temps nouveaux.

L’architecte australien Liam Young écrit dans son essai : « Les bâtiments recevant du public », le livre Là où la ville se termine (Arquine, 2019): «Chaque époque a sa propre typologie architecturale emblématique. Les souhaits de réalisation pouvaient être autrefois la construction d’une église, la modernisation des usines, en plus du logement. Au cours de la dernière décennie, nous célébrons les musées et les galeries. Maintenant, nous avons les bases de données… » Et nous nous demandons quel type d’architecture après la crise sanitaire deviendra une icône au fil des ans… nous le découvrirons.

Sources :

Archdaly: polyvalence grâce au paramétrage des objets

Reconstruire : utiliser la technologie dans la construction

Enrique Freyre SAC : 6 conseils pour gérer les chantiers à distance

Sobre el autor

Omar Amorós

Carlos Omar Amorós Núñez

Periodista y Docente
Estudié Ciencias de la Comunicación en la Universidad Privada San Martín de Porres. Llevé cursos de crítica cinematográfica y teatral; y he trabajado en Revistas y en Agencias de Medios y Relaciones Públicas. Ejercí también como docente del área de comunicaciones para alumnos de primaria y secundaria, y como asesor de prensa para escritores. Además, escribí sobre arte y cultura en los diarios Expreso y Perfil, y en el Suplemento Variedades del diario El Peruano.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Otras entradas en el Blog

Recyclage et réutilisation des matériaux dans le design et l’architecture

Recyclage et réutilisation des matériaux dans le design et l’architecture

Il est connu que l’architecture, le design et la construction sont des domaines où une grande quantité de ressources est consommée et une infinité de déchets est générée. C’est pourquoi ces industries doivent créer des stratégies et utiliser des ressources qui réduisent le taux élevé d’impact environnemental qu’elles génèrent.

Pin It on Pinterest

Share This